Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) présente plusieurs avantages. Son objectif premier et de vous aider à épargner en prévision de votre retraite, mais l’effet d’une cotisation pourrait être plus bénéfique que vous le pensez sur vos finances.

Est-ce qu’il y a une « saison des REER » ?

La « saison des REER » est associée aux 60 premiers jours de l’année au cours desquels vous pouvez cotiser à vos REER et déduire vos cotisations de vos revenus de l’année précédente.

C’est en quelque sorte le « dernier sprint » si vous souhaitez payer moins d’impôt ou espérer un « retour d’impôt » au moment de réaliser vos déclarations de revenus.

Cependant, vous pouvez faire des cotisations REER tout au long de l’année. En termes d’investissement, c’est même préférable : vous pouvez mieux planifier vos cotisations et ainsi favoriser l’atteinte de vos objectifs financiers.

En effet, les cotisations REER doivent être planifiées dans une perspective à long terme plutôt que d’être faites à la dernière minute.

1. Réduire votre charge fiscale immédiate

Les montants que vous cotisez à votre REER peuvent être déduits de vos revenus. Cela fera en sorte que vous payerez moins d’impôt à court terme.

Exemple :

Supposons que vos revenus annuels sont de 80 000 $ et que votre taux marginal d’imposition est d’approximativement 37 %.

Si vous cotisez 10 000 $ à vos REER, ce montant pourra être déduit de vos revenus. Aux yeux du gouvernement, votre revenu annuel sera alors de 70 000 $ et vous serez imposé selon un revenu de 70 000 $.

Ainsi, votre cotisation REER de 10 000 $ vous aura permis de réduire votre charge fiscale à court terme d’environ 3 700 $, soit l’équivalent de 37 % de votre cotisation.

2. Bonifier vos prestations sociofiscales

Règle générale, moins vous gagnez d’argent, plus les gouvernements vous aident. En cotisant à votre REER, vous réduisez vos revenus. Vous pourriez alors bénéficier davantage des programmes sociofiscaux.

Si vous avez des enfants à votre charge, déduire vos cotisations REER de vos revenus pourrait être avantageux. En effet, l’Allocation canadienne pour enfants et le paiement de Soutien aux enfants sont notamment déterminés en fonction de votre revenu familial. Il en est de même pour le coût net des frais de garde d’enfant.

Si vous n’avez pas d’enfant à votre charge, en déduisant vos cotisations REER de vos revenus, vous pourriez tout de même maximiser certains crédits d’impôt remboursables et non remboursables.

Si vous souhaitez connaitre l’impact réel d’une cotisation REER sur votre charge fiscale, communiquez avec nous.

3. Différer l’impôt

Cotiser à votre REER peut vous permettre d’économiser de l’impôt à court terme et de différer l’impôt.

En effet, lorsque vous retirerez des sommes de vos REER, vous devrez ajouter ces montants à vos revenus. Vous serez alors imposé en conséquence.

Cotiser à votre REER vous permet donc de reporter l’imposition de vos revenus dans le futur.

À votre retraite, si vos revenus sont moins élevés qu’au moment de votre cotisation, vous serez imposé à un niveau moindre. Globalement, votre cotisation REER vous aura permis de payer moins d’impôt.

Privilégier le CELI ?

Si vos revenus à la retraite sont similaires à ceux de votre vie active, comme c’est généralement le cas pour les personnes ayant des revenus annuels de moins de 40 000 $, il pourrait être plus avantageux de cotiser à votre CELI.

Évidemment, plusieurs éléments de votre situation doivent être pris en considération afin de déterminer la meilleure stratégie pour vous.

4. Faire fructifier votre argent à l’abri de l’impôt

Investir à l’intérieur de votre REER vous permet également de faire fructifier votre argent sans payer d’impôt sur le rendement chaque année.

C’est un avantage à considérer si vous possédez des investissements non enregistrés dont le rendement est imposable.

5. Financer l’achat d’une propriété ou un retour aux études

Le Régime d’accession à la propriété (RAP) et le Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) vous permettent, sous certaines conditions, de retirer sans imposition un montant de votre REER afin d’acquérir une première résidence ou de financer un retour aux études.

Cela peut être une stratégie avantageuse, mais ce n’est pas toujours le cas. Plusieurs éléments doivent être pris en compte afin de s’assurer que le RAP ou le REEP est vraiment avantageux pour vous.

6. Vous inciter à épargner

Si vous n’avez pas une propension à épargner, cotiser à votre REER peut être une bonne idée. En effet, si l’attrait de la déduction d’impôt vous incite à épargner, c’est déjà un pas dans la bonne direction.

Si vous n’avez pas la discipline pour avoir les liquidités durant la « saison des REER », il serait une bonne idée de penser à cotiser de façon périodique.

Par exemple, toutes les 2 semaines vous pourriez cotiser 50 $ à votre REER de façon automatique.

Cette façon de faire présente plusieurs avantages : elle favorise votre discipline d’épargne et vous achetez des titres à différents moments ce qui permet une diversification par le temps.

7. En profiter pour rencontrer un professionnel des finances personnelles

Les finances, l’investissement, la fiscalité et les autres aspects de votre situation financière peuvent être plus complexes que vous le croyez.

Consulter un professionnel des finances personnelles vous permettra certainement de prendre des décisions éclairées quant à votre situation financière.

Des conseils éclairés et pertinents vous permettront de favoriser l’atteinte de vos objectifs et de réaliser ce qui est important pour vous.


contact_01-2Charles Rioux Rousseau est associé principal, planificateur financier et conseiller en sécurité financière chez Consulta, Cabinet de services financiers.

N’hésitez surtout pas à lui poser toutes questions relatives à vos finances personnelles en lui écrivant à l’adresse suivante : charles@cabinetconsulta.com.



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>